AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Twilight, the other side
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]

Aller en bas 
AuteurMessage
Eleazar Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 29/08/2018

MessageSujet: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Mer 5 Sep - 12:31

Un anniversaire particulier
1789, Paris, France



Dix années déjà que ma route a croisé celle de ma douce Carmen sur les terres qui nous a vu naitre tous deux, et quelques unes de moins que je suis parvenu à me libérer du joug de Aro et de ses frères pour profiter de ma liberté nouvellement acquise avec ma chère et tendre. Dix années, l'une de ces dates qui se fêtent, bien que cela soit bien moins long pour nous que pour les humains que nous avons un jour été. Et il se trouve que j'ai trouvé une idée intéressante. Paris. Ne l'appelle-t-on pas la ville des amoureux par delà le monde? Pour être honnête, j'ai peut-être laissé parler mon coté vampire dans ce choix. Parce qu'à Paris, en ce moment, il parait qu'il y a un beau grabuge. Disons que si nous pouvons joindre l'utile à l'agréable, on ne va pas se priver, non? De l'Espagne, la route est rapide, surtout pour nous, et nous avons tôt fait d'arriver sur place, le soleil venant à peine de se coucher mais le ciel éclairé de dizaines de torches... ok, torche + vampire, pas l'idée du siècle non plus. On n'a qu'à aller explorer les environs le temps que ça s'éteigne un peu, après tout.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmen Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/08/2018
Age : 25
Localisation : Denali

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Jeu 6 Sep - 22:53

Un anniversaire particulier




Des torches partout, des révolutionnaire aux quatre coins des rues. Nous sommes à Paris, en 1789. C'est une période plutôt effrayante. Les hommes se battent les uns contres les autres pour plus de pouvoirs. Ils parlent d'égalité, mais où est l'égalité quand un homme tue une femme ou un enfant pour le simple fait d'être de sang plus noble que lui ou au contraire parce qu'il ne croit pas en la même chose. Toute révolution fait des dégâts, même si elle était justifiable.
Je haïssais toutes les guerres, même le moindre conflit me paraissais insensée. J'approuvais d'avoir quitté Volterra et les Volturi qui mettaient à mal les idéaux et les sentiments d'Eleazar et pourtant aujourd'hui nous allions profiter de cette débâcle générale. Je n'aimais pas plus que ça ôter la vie de quelqu'un, mais c'était mon seul moyen de subsistance et tuer quelques tueurs ne seraient que bienveillance pour l'humanité! J’essayais tout du moins de m'en convaincre. Nous nous éloignions quelques peu des flammes en attendant que ces âmes n'aillent se coucher et que nous puissions nous nourrir sans craindre quiconque; enfin plutôt leur puissance de feu.

Nous nous retrouvons devant la bastille. Les rues ont l'air plus calme. A croire que les gens n'osent plus trop s'approcher de ce lieu, depuis qu'elle a été prise il y a quelques jours. Je me permets de découvrir un peu le paysage. J'espère pouvoir en profiter un peu pour découvrir leur culture si différente de la notre et étrangement la même de part nos croyances religieuses, c'est étrange. Les révolutionnaire se rendent à Versailles, peut-être ils sont-ils déjà, je n'en sais rien, et à vrai dire cette partie là de l'histoire m'échappe encore pour l'instant.

Je me tourne vers Eleazar. Je l'embrasse avec passion. Cette odeur de sang encore présente m'ouvre l'appétit.

- Je suis affamée, mi amor!


Eyota.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleazar Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 29/08/2018

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Ven 7 Sep - 19:48

Un anniversaire particulier
1789, Paris, France



Nous profitons de l'agitation à la Bastille pour nous offrir une visite de lieux plus calmes de Paris, ne nous en rapprochant que lorsque le vacarme des manifestants armés de fourches et la lumière des torches ne s'en éloigne, nous assurant un peu de tranquillité. Ils se dirigent vers Versailles, là où se sont réfugiés le roi et sa cour, et j'ai de grands doutes que cela soit pour discuter gentiment autour d'un café. Ils semblent bien trop remontés pour cela. Pour notre part, j'ai envie de dire que tant que le champ est libre...
D'ailleurs, Carmen en pense autant, attirée tout comme je le suis par l'odeur du sang omniprésente dans les environs, comme elle me le confirme après m'avoir entrainé dans un de ces baisers dans lesquels nous arrivons aisément à nous perdre. Ma main glisse de sa joue à son cou, puis son épaule, et je parviens à me reculer juste assez pour mettre un terme à ce baiser, un sourire naissant sur mes lèvres alors que je dépose un ultime baiser sur sa tempe.

"Et bien, mi amor, si nous allions satisfaire cet appétit?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmen Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/08/2018
Age : 25
Localisation : Denali

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Dim 16 Sep - 12:55

Un anniversaire particulier




Il répond à ce baiser, m'enlace. Je profite de cet instant pour sentir son odeur, caresser sa peau. Il s'éloigne finalement un peu pour nous laisser un peu de distance et me propose d'aller assouvir cette soif, il ne s'agit pas de celle de l'amour, mais de celle de sang que je viens d'évoquer. Je prends sa main avant de me mettre à côté de lui.

- As tu quelque chose à proposer? Une envie de lieu où tu penses pouvoir trouver ton bonheur ? Je te suis!

Nous avançons main dans la main, tous les deux. Je ne m'attends pas à voir quelqu'un ici, mais sait-on jamais, si ça arrive, il est pour nous et que Dieu le bénisse d'être passé sur notre chemin et qu'il nous pardonne pour ce que nous apprêtons à faire!
Je n'aime pas cette façon que nous avons de nous nourrir et Dieu sait que j'aimerais faire autrement, mais je n'ai pas encore trouver de solution et Eleazar non plus à ce que je sache, alors nous continuons ainsi, en attendant de trouver un autre moyen, si il en existe un.


Eyota.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleazar Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 29/08/2018

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Mar 25 Sep - 7:00

Un anniversaire particulier
1789, Paris, France



Je serre sa main dans la mienne, lui offrant un sourire tendre en réponse à sa question, le double sens de ses mots me venant naturellement.
"S'il s'agit de trouver mon bonheur, et bien, je suis parfaitement heureux ici avec toi."
Et le serai même au beau milieu de l'Enfer, tant que je suis avec elle. Quoique je préfèrerai être séparé de Carmen que la voir me suivre en Enfer, le cas échéant. Je glisse une main dans ses cheveux, replaçant cette mèche rebelle qui finit toujours immanquablement par lui tomber dans les yeux.

Me détournant de son regard, de ceux dans lesquels je me perdrais volontiers un siècle ou deux, je relève la tête, fermant les yeux tout en humant l'air alentours, en quête de l'odeur si caractéristique du sang. Que cela nous plaise ou non, le régime alimentaire d'un vampire est assez limité, alors il nous faut passer outre notre aversion naturelle pour faire souffrir autrui si nous voulons nous nourrir. Cependant, au milieu du carnage en cours et à venir, nous trouverons certainement quelques âmes trop abimées pour être sauvées, auxquelles nous épargnerons quelques heures de souffrance.

"Ça sent plus fort au sud d'ici. Et l'odeur de la poudre est plus ténue. Peut-être quelques blessés abandonnés après la bataille sur lesquels nous pourrons nous sustenter."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmen Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/08/2018
Age : 25
Localisation : Denali

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Sam 29 Sep - 11:20

Un anniversaire particulier




Trouver son bonheur avec moi? Et moi qui lui parlais de nourriture... mais je suis contente de l'entendre le dire quand même, c'est toujours un plaisir ce genre de chose. Il serra ma main dans la sienne. Je me perds dans ses yeux comme lui dans les miens. Nous restons ainsi quelques minutes. Le temps glisse sur nous comme de l'eau et rester ainsi comme des statuts pendant des heures ne nous ennuierait pas. Mais je vois Eleazar se concentrait une seconde pour nous trouver un coin tranquille où nous pourrons boire a volonté sans être ennuyé par une milice ou un public quelconque.Au sud?

- Alors c'est au sud que nous irons!

J'ai toujours ma main dans la sienne, lorsque je commence à marcher et marcher à vitesse vampirique de préférence. En tant normal, je prendrait le temps de regarder le paysage, mais là ça n'en vaut pas vraiment la peine, il n'y a rien de beau à voir. Des bâtiment on été mit en pièce, il y a encore des cadavres jonchant les rues de la ville, c'est un spectacle désolant et je ne m'y attarde pas. Cela me déchire le cœur de voir les hommes se détruire ainsi; ils ont déjà bien assez de prédateurs, bien assez de souci pour s’entre tuer. Et pourtant, leur malheur nous est bénéfique.
Nous continuons d'avancer, et nous arrivons dans une ruelle. Je sens encore la poudre, ils ont du passer il n'y a pas si longtemps, Eleazar avait vu juste. J'entends quelques cœurs de ci de là battre beaucoup trop faiblement ou bien au contraire trop rapidement pour leur bien. Certains résistent plus que d'autre. Il n'y a aucun médecin, aucune personne venus les aider. Nous nous approchons d'une femme tout d'abord. Dans ses yeux, je ne décèle plus de peur; elle sait qu'elle n'en a plus pour longtemps, elle ne peut qu'accepter. Elle a une mèche de cheveux entre les mains, celle de l'uns de ses enfants probablement.
Nous nous sommes déjà nourris sur un humain à deux, mais au vu du sang perdu par ces hommes et ces femmes ce soir, ça ne vaut pas le coup. Après un regard vers Eleazar, je me penche donc seule vers cette femme. A mes yeux rouges, elle n'a qu'un léger frisson, mais aucun cri, aucun recul. Je décide d'en finir rapidement, nous ne sommes pas des monstres, enfin si, mais ... Je plante mes dents dans sa chair si fine. Le liquide réchauffe ma gorge, endolorie par la douleur de la soif. Il n'y en a que pour une ou deux secondes. Je sens sa vie la quitter. Elle s'est effondrée dans mes bras. Elle est beaucoup trop pâle. Je la dépose sur le sol, aussi délicatement que possible. Je ferme ses yeux et ainsi nous avons l'impression qu'elle s'est endormie.
Je me relève ensuite. Et je regarde ma moitié passer à l'action, sans un mot de plus.


Eyota.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleazar Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 29/08/2018

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Ven 5 Oct - 15:32

Un anniversaire particulier
1789, Paris, France



Nous nous dirigeons rapidement vers le sud, trouvant sans mal les lieux de la dernière bataille, où gisent encore des corps à l'agonie, ne demandant que la miséricorde d'une mort rapide. Une part de moi nous considère comme des vautours, de prendre ainsi des vies déjà perdues. Une autre se dit que c'est faire preuve de compassion, et qu'il vaut mieux s'en prendre à des gens de toute façon condamnés qu'à d'autres parfaitement sains qui ne mourraient que pour satisfaire notre appétit. D'une manière ou d'une autre, il nous faut manger, à nous d'adopter la méthode qui nous semble la moins cruelle. Mais est-ce vraiment celle-ci? Je l'ignore. Pour le moment, je laisse l'appel du sang être le plus fort, et m'attirer vers ce jeune homme à la carotide cisaillée, se noyant dans son propre sang. Quand il n'y a plus rien à faire, c'est faire preuve de pitié que de leur accorder notre attention. C'est ce que je préfère me dire pour le moment.

M'étant rassasié sur deux autres victimes de la folie des hommes, je rejoins calmement Carmen, glissant une main dans son cou tout en l'attirant vers moi.
"Je dois t'avouer que quand je te parlais de Paris, je voyais ça un peu plus accueillant."
Il doit quand même bien y avoir au moins un endroit de cette ville où il est possible de s'échapper de cet enfer, et apprécier la beauté des lieux pour ce qu'ils sont? Chercher un endroit où l'odeur du sang n'est pas, une situation peu habituelle pour un vampire, je dois avouer. Et une à laquelle mon odorat a du mal à se faire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmen Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 51
Date d'inscription : 29/08/2018
Age : 25
Localisation : Denali

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Mer 17 Oct - 14:30

Un anniversaire particulier




Je me relève juste à temps pour voir Eleazar se diriger vers sa première proie. Même dans ce genre de cas il est élégant. Je vais boire encore le sang de deux/trois personnes, lorsqu'il revient vers moi. Il passe sa main dans mon cou. Paris, plus accueillant ?

- Oui moi aussi.

Après tout n'est-ce pas la capitale du romantisme ? Nous devrions peut-être essayer ailleurs. A mon tour de jouer les guides. Je prends sa main dans la mienne, je hume l'air autour de moi et je me dirige vers le centre de la ville. Mes pas et mon odorat nous mène devant une cathédrale. Elle est splendide, gigantesque : Notre Dame de Paris. Il n'y a pas un bruit, pas une goutte de sang qui est coulé par ici. Je ne rentre pas à l'intérieur. Je ne suis pas rentré dans un lieu saint, depuis ma transformation. J'étais croyante et le monstre que je suis devenue n'y a pas sa place.
Je reste un instant devant cet incroyable monument, avant de me diriger vers la Seine.

- C'est pas si mal non ?

Je ne quitte plus l'eau des yeux. J'ai plus d'une fois entendu parler de la France. Ce pays ennemi du notre depuis la mise en prison de leur roi par des gens de basse naissance. J'en suis plutôt heureuse personnellement. je viens du même monde que ces gens là, prêt à tout pour un quignon de pain et de l'eau pas nécessairement fraîche. Je n'approuve pas leur façon de faire, mais je les comprends et la créature en moi sans réjouirais presque.

- Bon anniversaire mi amor!

Je ne lui avais pas encore souhaité. je savais qu'il y avait dix ans que nous étions ensemble et que nous venions à Paris pour ça, mais j'avais voulu attendre le bon moment pour lui dire et je crois que ce moment de répis dans une vie en feu tombé à pic.


Eyota.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleazar Denali
Membre Chouchou .
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 29/08/2018

MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   Mer 7 Nov - 18:43

Un anniversaire particulier
1789, Paris, France



Après m'être rassasié, je laisse Carmen glisser sa main dans la mienne et m'entrainer dans sa propre visite de Paris, nous faisant bientôt rejoindre des quartiers isolés de l'agitation qui règne près des lieux de pouvoirs de la ville. Demain, des têtes couronnées tomberont, et je me prend à penser qu'un jour, pareille situation ne sera non pas en France, mais en Italie. Les Volturis ne voient pas le monde évoluer autour d'eux, mais pourtant, il évolue, et les hommes apprendront à se retourner contre les maitres de la ville, la preuve est là. Les révolutions, ce n'est ni la première, ni la dernière.

Nous nous retrouvons devant Notre Dame de Paris, et j'admet avoir un pas de recul à cette vision. Un tel lieu n'a guère besoin du sacrilège de notre présence, et pourtant, il m'est difficile d'en retirer le regard alors que Carmen se dirige plus loin, jusqu'à rejoindre la Seine. Rejoignant ma compagne, je suis son regard sur les berges du fleuve, jusqu'à relever les yeux vers l'horizon obscur, aussi clair pour nous que s'il était en plein jour.

"Tu as raison, c'est magnifique."

Je glisse le bras derrière son dos, ma main glissant le long de son bras jusqu'à ce qu'avec un peu d'aide de sa part, je parvienne à mêler mes doigts aux siens. Mon regard cramoisi se tourne légèrement vers elle quand elle reprend la parole, me souhaitant un bon anniversaire, et je la serre davantage contre moi, l'un de ces sourires que je ne réserve qu'à elle se dessinant sur mes lèvres.

"Bon anniversaire à toi, amor."

Verdict? Paris, pas si mal au final.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un anniversaire particulier [Eleazar&Carmen]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire Mamy
» Affiche pour cadeau d'anniversaire.
» 65 eme anniversaire de la libération
» Joyeux anniversaire Norbert
» joyeux anniversaire Christian Balin

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Twilight, the other side :: Flashback :: Resto del Mondo-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: